L'ambulance des mers

  
Depuis trente ans, les hélicoptères Sea Kings veillent à la sécurité des plaisanciers en villégiature sur la côte. Ces gros bourdons au nez rouge prêtent également main-forte aux marins en détresse.

     
La concentration est telle qu'on pourrait presque penser que ces hommes s'ennuient. En réalité, ils sont simplement absorbés par leurs prochains objectifs.
     
Sauf en cas d'alerte, chaque vol est précédé d'un briefing durant lequel sont exposés les détails de l'exercice. A l'avant-plan, Boyen, le médic de l'équipe (ambulancier urgentiste) est chargé de porter les premiers soins au blessé.
     
Le pilote Geerts, alias Krikke, pilote de 28 ans dans la salle des combinaisons. Si l'eau de la mer fait moins de 13 degrés, ces combinaisons sont capables de protéger les hommes en cas d'immersion prolongée dans l'eau.
     
Glissant entre l'Angleterre et la côte belge, un porte-conteneur asiatique est repéré par l'équipage du Sea King..
     
A bord de l'appareil, le plongeur et le "médic" (un ambulancier urgentiste) sont absorbés par leurs objectifs.
     
L'hélicoptère se stabilise à hauteur du poste de pilotage du bateau. A l'aide d'un panneau, le mécanicien du bord indique un canal de communication au commandant du navire.
     
D'un simple geste de la main, le plongeur indique au mécanicien qu'il est prêt à descendre.
     
Le Sea King survole la plage d'Ostende. On y distingue le champ de course d'Ostende.
     
Survolant le littoral belge en période estival, le Sea King reste une excellente plate-forme d'intervention pour la recherche et le sauvetage en mer.
     
A la cantine, on se détend entre les interventions. Le 1er sergent-major Delchef, seul médic francophone de l'escadrille parle avec le pilote de 28 ans Geerts
     
Le "médic" de l'équipe ( un ambulancier urgentiste) rejoint son équipage pour le décollage.
     
Geerts, alias Krikke, pilote de 28 ans: "Il faut voler 500 heures comme copilote, soit plus ou moins pendant quatre ans, pour espérer devenir commandant à bord d'un Sea King"
     
L'équipage d'un Sea King est composé de six personnes: deux pilotes, un navigateur, un spécialiste des instruments de bord, un plongeur et un ambulancier urgentiste.
     
Le Sea King survole inlassablement le littoral belge en période d'été venant en aide aux navires en difficulté, rechercher des disparus et surveiller le littoral.
     
A l'inverse du plongeur ou du médic, on ne voit jamais le mécanicien de bord. Pourtant, aux commandes du treuil, c'est souvent de sa dextérité que dépend la réussite d'une mission. Pendant que Boyen, le "médic" de l'équipe s'arrime au filin, le plongeur déja présent sur le pont du navire prépare la zone d'arrivée.
     
A genoux devant l'ouverture de la porte, le mécanicien attend le signal de recupération.
     
L'entrée du Port d'Ostende vue du ciel.
     
Un petit incident technique a incité l'équipage à faire demi-tour à la base suite à un entraînement de routine.
     
Salle des combinaisons. Ces combinaisons sont capables de protéger les hommes du Sea King en cas d'immersion prolongée dans l'eau à moins de 13 degrés.
     
Les Sea kings ont eu trente ans cette année. Si la date de leur mise en retraite n'a pas encore été fixée, on sait déjà qu'ils seront remplacés par des NH90.