Plus ch'ti que moi, tu meurs

  
Route humide, plaine rase qui s'étend sous un ciel capricieux: une image typique de la région. Grâce à Bienvenue chez les ch'tis de Dany Boon, les Picards de Belgique, de Mouscron à Mons, ont le sourire. Surtout dans le Hainaut occidental, sorte de Far West oublé. Ils retrouvent leur fierté et portent haut leur identité picarde.
     
Dans cet ancien berceau industriel, l'agriculture continue de jouer un rôle important dans l'économie.   
     
Monuments aux morts et angle de rue synonyme de bistrot à Kain. La tradition persiste dans la région. 
     
Un dimanche midi au café, le colombophile, à Kain, près de Tournai, les générations font connaissance. 
     
Des joueurs de boule "carreaulé" s'adonnent à leur sport régional dans l'arrière-salle du café. 
     
La boule "carreaulé", sorte de curling sur une piste concave, où il faut atteindre une cible en faisant rouler des boules en forme de gros fromages. 
     
Daniel sourit. "Ce film, Bienvenue chez les Ch'tis, c'est notre identité, notre culture. J'en suis fier! Et puis, nous voilà enfins connus et reconnus"
     
     
Alors qu'une famille entre dans le bistrot et célèbre un baptème, les colombophiles s'adonnent à leur passion. 
     
Entre les joueurs de la boule "carreaulé" et les colombophiles, trois filles de la famille célèbrant un baptème lorgnent avec envie un des nombreux jeux du café.   
     
Parmi les habitants de la région, on compte de nombreux supporters du Royal Sporting club d'Anderlecht. Mais le Standard a aussi le vent en poupe. Ce soir-là, Anderlecht sera battu par le nouveau champion de Belgique: le Standard de Liège.
     
Ce soir, c'est enfin la revanche des Rouches sur la capitale, des petits contre les riches. Nouveau visage d'une région sinistrée qui provoque la sympathie. 
     
La boule joyeuse: cercle et repère des joueurs.
     
Autre jeu traditionnel: le jeu de fer, il s'agit de frapper des palets en acier avec une canne sur une longue table. Le but: s'approcher le plus possible de la dernière broche au bout de la table et éviter les autres broches. 
     
Attention, une précision mathématique s'impose: tout se joue au milimètre près.   
     
Tandis qu'à Kain, chez les Ch'tis belges, la vie s'écoule dans la bonne humeur. 
     
Les corons, s'ils servent encore aujourd'hui d'habitation pour la plupart, ont été pour certains restaurés et reconnus comme éléments du patrimoine industriel. 
     
Dans la gastronomie Ch'tis, les patisseries à base de sucre ou de cassonade brune. Elles faisaient souvent office de "repas du pauvre". 
     
Deux spécialités plus présentes à Tournai sont la gaufrette et la faluche (petit pain plat) à la cassonade. A Lessines, la tarte à maton, elle, fait fureur tandis que les Athois dévorent leur tarte à mastelles. A Mons et dans le Borinage, la tarte à la cassonade, le pagnon est une tradition. 
     
Confection artisanale d'un des plaisirs du terroir: les gauffrettes à la cassonade.
     
Construite aux XIIè et XIIIè siècles, la cathédrale de Tournai, qui mêle style roman et gothique, fait la fierté de la ville. 
     
Du haut du beffroi, un concert de carillon retentit vers la Grand-Place de Tournai 
     
Pascaline Flamme, carillonneuse, fait vibrer aussi bien les paroissiens que les simples visiteurs. 
     
Pascaline Flamme au sommet du beffroi. 
     
La Royale Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien est une société philanthrophique et littéraire d'expression picarde fondée en 1907.  
     
Lorsque les fondateurs ont fondé en 1907, la Compagnie du Cabaret Wallon Tournaisien, ils étaient loin d'imaginer qu'un jour, et même qu'après l'an 2000, la Compagnie serait toujours là, incontournable dans le folklore et les institutions tournaisiennes. Toujours animés par la passion des chansonniers, l'esprit d'indépendance, de renouveau, les acteurs de la Compagnie s'adressent avec succès à un public large, faisant place aux jeunes, aux dames, aux villages, aux rétrospectives. 
     
De nombreux acteurs tentent de raviver la flamme picarde. Parmi eux, Michel Lefebvre, chanteur du groupe Lari Guette. "On peut aussi chanter en picard à propos des problèmes de société et internationaux et même dans d'autres régions. Il faut se décomlexer, oser, je l'ai faitet ça marche!".
     
L'endroit inspire aussi la tranquilité: Chez les Ch'tis, on sait prendre le temps et s'amuser..